En mi barrio (2022)
Paloma Pradal

3min   |   Paloma Pradal,
Julien Hanck (director)
Safran Lecuivre (DOP)
Matthieu Fabbri (Stead)

Gemelli Factory
Arpeggio Films

Pour servir la voix envoûtante, le chant aussi poignant qu’inépuisable, de Paloma Pradal, il fallait construire un monde et une cinématographie sur mesure, faite d’intuition et de spontanéité créatrice. Très vite, la technique du plan-séquence s’est imposée. Le texte très cru, presque naturaliste, d’En mi Barrio exigeait une concentration de l’image, une absence de relâchement et une forme de réalisme que seul le plan-séquence me semblait pouvoir offrir. En même temps, la personnalité très libre et instinctive de l’artiste m’a poussé à rejeter ce que serait une mise en scène très analytique. Nous avons ainsi travaillé la décoration et la lumière dans une optique résolument généreuse, avec profusion de plantes vertes, effets lumineux, éléments décoratifs et allégoriques comme autant de vanités. Loin de tout minimalisme, nous avons essayé d’évoquer l’organicité et le sentiment d’abondance naturelle qui se dégage de la musique de Paloma Pradal. Je ne voulais pas ici un clip qui soit “calculé d’avance”, mais plutôt recréer une expérience qui devait être vécue pour la première fois lors du tournage par l’artiste, seule manière pour moi de conserver la fraîcheur nécessaire à la réussite de cette œuvre. Nous avons donc planifié une série de rendez-vous entre l’artiste, le texte, la lumière et le décor, balisant les quelque 3 minutes que dure l'œuvre. Plusieurs rendez-vous comme autant de tableaux à la cinématographie soignée. Enfin, tout en ayant une idée d’ensemble, nous avons laissé une large marge de manœuvre à l’artiste et à l’opérateur steadicam pour “réagir” en direct aux singularités et aléas de chaque prise, et ainsi provoquer des rencontres et happening artistiques. 

En mi barrio | Paloma Pradal (2022)
Lire la vidéo